Soleil de l’Arc à l’inauguration de la Marie Thérèse !

A Velaux : inauguration de la centrale hydroélectrique.

Le samedi 18 mai, à la Marie Thérèse, c’est la fête pour le redémarrage de la centrale. La SAS, gérée par PEC (Provence Energie Citoyenne) illustre parfaitement la capacité citoyenne à prendre en charge une activité économique, écologiquement vertueuse, avec une gouvernance coopérative. Leur livre (« Ça coule de source », en vente) raconte cette aventure met en valeur le travail bénévole des sociétaires. Même si cela n’a pas toujours été un « long fleuve tranquille », la réussite est bien là. L’intérêt que ce projet éveille en chacun de nous traduit notre besoin de construire ensemble un autre modèle de société.

Des rencontres et de l’enthousiasme.

Les sociétaires de PEC sont déjà ouverts sur l’avenir. A leur fête ils ont invité d’autres projets citoyens de la région : La Ciotat, Marseille, Avignon, Arles, Venelles et Velaux.

Avec l’encouragement et l’appui d’ENERCOOP et d’ENERGIE PARTAGEE, une réunion improvisée a réuni ces bénévoles. IL en ressort une volonté de coopération, d’échanges de savoir faire. Inutile que chacun s’épuise sur un sujet déjà travaillé et solutionné par d’autres.

Notre projet « Soleil de l’Arc »

Avec l’appui d’Alternativelaux et la présence efficace de JL Rouby (élu à l’environnement au conseil municipal de Velaux et administrateur à PEC), notre groupe moteur (composé de citoyens) a préparé un dossier complet à partir de l’étude d’opportunité approuvée par la Mairie (les toitures selectionnées sur Velaux sont toutes municipales).

Nous avons adhéré au réseau d’Energie Partagée (propositions de formations sous forme de modules, financement de flyers, retours d’expériences).

Dès le départ, même si Velaux a pris un peu d’avance, nous avons encouragé les collectifs environnants à s’engager avec nous, soit en nous rejoignant, soit en créant leur propre projet. L’idée étant de travailler sur un territoire, pour ce qui nous concerne la Basse Vallée de l’Arc.

Des contacts sont pris entre collectifs mais aussi entre élus des différentes communes. Bonne nouvelle, nous disposons maintenant d’une liste de toitures pour les villages de Coudoux et La Fare.

Aujourd’hui, notre priorité est d’obtenir une étude de faisabilité qui devrait confirmer la pré-étude et nous proposer la marche à suivre, voire plusieurs options. Une fois cette étude obtenue, nous pourrons rencontrer le (ou les) propriétaire(s) des toitures pour obtenir un engagement ferme.
Fin juin, nous envisageons la création de la SAS, ce qui nous permettra en automne de commencer l’appel d’offres auprès des installateurs de panneaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *